• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Des parents vieux-jeu

Des parents vieux-jeu - Derek Gutierrez

Je dois faire un peu de travail pour mes parents en ce moment. Je voulais aller faire un peu de skate avec des amis, mais je vais commencer par trouver des images montrant un auvent de terrasse Montréal, de différentes marques, pour leur restaurant. Je ne sais pas pourquoi ils refusent d’aller voir directement dans les commerces qui en vendent pour en trouver un à leur goût. Ben non ! Ils me demandent à moi de faire ce travail là, pendant que moi, je suis pris à la maison à ne rien faire d’autre que pitonner sur un clavier. Je voudrais prendre de l’air, faire un peu d’exercice (je suis jeune, mais pas tant que ça, je suis à la recherche d’un logement pour moi et ma copine). Mais là, il faut que je chiale un peu.

Ça ne leur ferait pas de mal d’apprendre ce à quoi sert l’internet. Oui, ils connaissent le courriel et peuvent se servir de certaines fonctions de base de Facebook. Mais, je me sens fatigué de devoir faire absolument tout le reste. C’est moi qui trouve des vidéos de leurs programmes de télévision préférés, qui cherchent des images, qui découvrent des articles nécessaires, ou intéressants pour eux, et qui déniche les nouvelles que je sais qu’ils voudront lire. Je passe au moins une heure par jour à faire des choses pour eux, et quand je tente de faire mes affaires à moi, ils se plaignent que je passe trop de temps sur l’ordinateur. Moi, j’ai besoin d’environ une heure et demie ou deux heures par jour, juste pour me rattraper dans les nouvelles qui m’importent à moi, et lire mes emails. Avec ça, je n’ai même pas encore cherché pour des conneries inutiles (qui est l’fun, avouez !). Mais, mes vieux-jeu de parents, me disent de lâcher la machine. Oui, ils disent encore « la machine » au lieu de son vrai nom. Ça me tape sur le gros nerf.

Je suis encore surpris, en les voyant faire, qu’ils savent comment utiliser le VCR. Oui, c’est ce qu’ils ont. J’ai acheté un lecteur DVD, mais ils ne s’en servent que quand je suis là pour le surveiller (l’ordinateur est à côté de la télévision), et m’assurer que ça ne reste pas pris. J’ai beau leur dire que c’est un DVD de plastique, ils ne comprennent pas que le manque de bobine fait en sorte que ça ne reste pas pris. Mais, c’est leur façon de faire, et je les respecte… tout en ayant hâte de déménager.

À propos de l’auteur :

author

Enfant, mon père m’appelait Dr. Dolite, car je parlais sans cesse à mes deux chiens, et aux animaux de notre ferme. Et paraît-il, j’affirmais qu’il me répondait. Maintenant que je suis grand, j’ai perdu ce don. Sûrement, entre la fin de l’enfance et le début de l’adolescence. Mais je n’ai pas perdu le goût de me livrer et de donner mon opinion sur tout. Alors, me voilà le nouveau maître de ce blog. Alors, amis à quatre pattes, non plutôt à deux pattes. J’espère que vous aurez du plaisir à me lire !