• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Déformation professionnelle, quand tu nous tiens...

Déformation professionnelle, quand tu nous tiens... - Derek Gutierrez

Un grand malheur s'abat sur moi... Bien qu'ironique, car finalement, ce n'est pas une malchance si grande que ça, la déformation professionnelle me joue de sacrés tours. Je m'explique...

Je travaille dans une entreprise de la place, Référencement Montréal, en tant que professionnel du référencement. Mon rôle dans cette compagnie est de permettre à nos clients de voir apparaître leur site parmi les premières suggestions affichées dans les moteurs de recherche. Pour y parvenir, je rédige des articles remplis de mots-clés et très souvent comprenant des hyperliens renvoyant au site concerné.

Étant donné que j'ai l'écriture facile, c'est une tâche qui me convient parfaitement, mais là où cela me fait défaut, c'est que cela intervient dès que je décide de prendre la plume !

Lorsque j'écris des e-mails d'ordre privé, lorsque je corresponds, même très brièvement avec ma famille proche, je cherche toujours à faire passer mon message du mieux possible en utilisant les techniques issues de mon travail.

Quel mal y a-t-il à cela me direz-vous ? L'essentiel est que mon message soit bien compris n'est-ce pas ?
Je suis d'accord avec vous sur ce point, en effet, mais il faut avouer que parfois, le langage le plus simple est celui qui permet le mieux de se faire comprendre, sans qu'on ait l'impression d'être manipulé ou dirigé...

J'ai envie d'écrire un livre, un roman, c'est d'ailleurs pour cela que je commence à rédiger ces petits articles. Je cherche à me libérer de ce défaut professionnel afin d'affiner mon écriture et de rendre mon récit bien plus captivant que de simples articles de référencement.

J'ai vraiment l'impression que je dois tout recommencer de zéro, me libérer de mes habitudes d'écriture et recommencer à écrire comme au premier jour. Et ce n'est pas si facile lorsque je passe mes journées à rédiger des textes orientés, incitatifs ou simplement référentiels.

Si vous avez quelques conseils que ce soit, sachez que je suis preneur. J'aime mon travail chez Référencement Montréal, mais parfois, j'ai l'impression qu'il faudrait que je quitte ce dernier pour pouvoir me consacrer intégralement à l'écriture de mon roman.

Retourner à l'école ? Me libérer l'esprit grâce à des vacances où l'écriture serait proscrite ? Je ne sais vers quelle solution me tourner, mais une chose est sûre, j'aimerais pouvoir écrire de nouveau comme si je découvrais pour la première fois les pages blanches et le crayon, écrire comme un enfant, avec légèreté et inconscience, si tendrement...

À propos de l’auteur :

author

Enfant, mon père m’appelait Dr. Dolite, car je parlais sans cesse à mes deux chiens, et aux animaux de notre ferme. Et paraît-il, j’affirmais qu’il me répondait. Maintenant que je suis grand, j’ai perdu ce don. Sûrement, entre la fin de l’enfance et le début de l’adolescence. Mais je n’ai pas perdu le goût de me livrer et de donner mon opinion sur tout. Alors, me voilà le nouveau maître de ce blog. Alors, amis à quatre pattes, non plutôt à deux pattes. J’espère que vous aurez du plaisir à me lire !